TCC, thérapies comportementales et cognitives, anxiété, phobies, addictions, Thérapie TCC, thérapie brève, situation émotion pensée, activation cognitive

TCC : Thérapie Cognitive et Comportementale

TCC, thérapies comportementales et cognitives, anxiété, phobies, addictions, Thérapie TCC, thérapie brève, situation émotion pensée, activation cognitive

Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) sont des thérapies issues des théories de l’apprentissage. Elles postulent qu’un comportement/une cognition est le fruit d’acquisitions successives dans un contexte donné. Puisqu’un comportement/une cognition peut être appris(e), il est donc possible d’influer sur eux pour les “désapprendre” (en réalité : construire de nouveaux apprentissages, plus “adaptés”).

Comment se déroule une TCC ?

Les TCC consistent en la prise en charge d’un problème ou d’un trouble précis, plutôt bien circonscrit : trouble anxieux, dépression, TOC, gestion des émotions, affirmation de soi…

Les TCC ne visent pas d’exploration du passé et encore moins des modalités inconscientes. Les TCC se veulent ainsi être des thérapies de l’ici et maintenant.

À un problème que vous amenez, il s’agit de vous aider à construire au travers des séances diverses solutions que vous pourrez utiliser pour lutter contre ce qui vous fait souffrir.

Les moyens

Les TCC s’appuient ainsi sur une démarche volontaire dans un cadre de collaboration avec le thérapeute.

Une évaluation psychométrique (tests, questionnaires) fait également partie intégrante de la thérapie dans le but d’évaluer régulièrement l’évolution du patient et son ressenti.

Le thérapeute met à disposition de son patient son expertise et les ressources qu’il possède tandis que le patient s’engage à effectuer en dehors des séances les divers exercices que thérapeute et patient auront défini ensemble sur la base d’une “analyse fonctionnelle” établie autour du problème amené par le patient.

Les exercices peuvent être :

  • comportementaux : apprendre à dire non par exemple (affirmation de soi)
  • émotionnels : apprendre à reconnaitre et à identifier ses émotions pour ensuite pouvoir les réguler
  • cognitifs : observer ses pensées dysfonctionnelles pour pouvoir ensuite les modifier
  • corporels : apprendre des techniques de relaxation par exemple pour gérer plus facilement son stress

Le praticien TCC intervient beaucoup dans les séances : il pose des questions, il donne des explications sur le trouble (psychoéducation), il propose un plan de thérapie, il explique différentes techniques, il fait par exemple des jeux de rôle avec le patient…

Les TCC sont des thérapies exigeantes pour le patient. Suivre les exercices décidés en séance avec le thérapeute n’est pas nécessairement chose facile. Ainsi, s’exposer de manière graduelle à l’objet de sa phobie se montre en soi anxiogène et coûteux en terme de temps.

 

Quels troubles psychologiques peut-on traiter avec les TCC ?

  • troubles de l’humeur et troubles anxieux : angoisse, phobie (spécifique), anxiété généralisée, dépression, stress,
  • difficulté de confiance en soi, affirmation de soi, communication, relations sociales,
  • gestion des émotions, gestion des conflits, troubles du comportements, impulsivité,
  • stress post traumatique, attaque de panique, crise d’angoisse,
  • addictions (tabac, alcool, drogue, jeu…),
  • troubles alimentaires (anorexie, boulimie…),
  • troubles obsessionnels compulsifs (TOC),
  • trouble de la personnalité,
  • difficulté au travail, burn-out, harcèlement,
  • naissance, séparation, divorce, deuil…

Les TCC chez l’enfant et l’adolescent

De nombreuses études scientifiques attestent de l’efficacité durable des TCC chez l’enfant et l’adolescent. Les TCC avec les enfants sont en général assez brèves. Les techniques en TCC sont particulièrement recommandées pour agir sur des difficultés (pathologiques ou non) comme : 

  • les troubles anxieux (phobie simple, phobie scolaire, anxiété de séparation, anxiété de performance, anxiété sociale ou généralisée, attaque de panique, toc…),
  • les troubles comportementaux, oppositionnels,  les difficultés de communication,
  • le TDA/H (Déficit Attentionnel avec ou sans Hyperactivité),
  • la faible estime de soi,
  • la gestion du stress, la motivation scolaire, la gestion de l’échec (abattement, colère…),
  • la gestion des émotions
  • l’affirmation de soi.

Les limites de la TCC

  • La TCC n’offre pas une solution rapide. Un thérapeute est comme un entraîneur personnel qui conseille et encourage, mais ne peut pas “agir” à votre place.
  • Pour vaincre l’anxiété, il faut la confronter ; vous pourriez vous sentir plus anxieux pendant un certain temps

Et si les symptômes revenaient ?

Il y a toujours un risque d’un retour de la dépression ou des troubles anxieux. Dans ce cas, les techniques que vous avez apprises au cours de votre traitement devraient vous aider à mieux contrôler vos symptômes. Il est important que vous continuiez à pratiquer les techniques TCC même lorsque vous vous sentez mieux et en l’absence de symptômes.

Durée d’une TCC

On dit souvent que les TCC sont des thérapies brèves pour lesquelles 10-20 séances suffisent à améliorer un comportement, résoudre un problème. 

La bonne durée est surtout propre à chaque patient. Cela peut ainsi dépendre de la problématique initiale, des facteurs favorisant ou défavorisant la démarche de thérapie, des difficultés rencontrées lors de la mise en œuvre de la thérapie, de la gravité des symptômes…

Ainsi, pour certains patients, la démarche ne s’étalera que sur quelques mois là où, pour d’autres, il faudra peut-être quelques années.

Tarif

Nous définirons ensemble la fréquence des séances, selon vos disponibilités et vos besoins.

50 € la séance de 45 mn – 1 h

Le coût des séances peut être pris partiellement en charge par les mutuelles.
Une facture vous sera délivrée à votre demande.

Nathalie Foucard : consultation psychologique, psychologue TCC, thérapie TCC, Vaucluse, Vaison-la-Romaine, Bollène, Orange, Valréas, Carpentras, Pernes-les-Fontaines, l’Isle-sur-la-Sorgue, Nyons, Avignon, Villeneuve-lez-Avignon, Drôme, Pierrelatte, Dieulefit, Montélimar, Ardèche, Bourg-Saint-Andéol, Saint-Marcel-d’Ardèche, Gard, Pont-Saint-Esprit, Bagnols-sur-Cèze, Tavel

© emmasatti.fr 2018-2020